Penser à tout, tout le temps, une affaire de Maman?

« Je suis fatiguée… » Mon credo du moment.

Oui mais toi t’es à la maison en ce moment, moi je travaille » La phrase que Papa Trouille me sort assez souvent depuis quelques temps.

Et c’est vrai, pour le bien être de ma santé mentale, j’ai démissionné de l’hôpital où je bossais comme infirmière. Avec un bébé qui se réveillait 10000 fois la nuit et des journées qui commençaient à 7 h pour se finir à 1 h du matin, j’étais pas loin de basculer dans la folie…

Bref, je ne travaille plus. Logiquement,  je devrais être moins fatiguée, non? Ben pas vraiment en fait. Je dors plus et mieux, c’est certain. Mais la fatigue est toujours très présente. Pourquoi?

 La fichue charge mentale, ça vous parle?

Avec Papa Trouille on se partage pas mal les tâches domestiques. Je ne devrais pas me plaindre n’est-ce pas? Je ne devrais pas être fatiguée, puisque je suis à la maison. Logique! Ce n’est pas une fatigue physique dont je veux parler, non, une fatigue morale plutôt.

Devoir penser à tout. Tout le temps. Sans arrêt.

Comme l’impression que ton cerveau est en constante ébullition. Et ça, c’est pas une chose qu’on partage avec Papa Trouille. ça me pesait déjà un peu avant qu’on devienne parents, mais là depuis l’arrivée de petit loup dans nos vies, c’est plus vrai que jamais. Et surtout aujourd’hui, à quelques semaines de notre départ pour la France, avec tout le stress que ça engendre et ce que ça comporte: Vente de nos meubles et véhicules, administratif, mise à jour de nos C.V, recherche d’emploi, tout ça, tout ça.

En plus de journées plus que chargées avec un bébé, en tant que maman, je dois penser en vrac; aux rendez-vous médicaux de petit loup, (appeler pour prendre rdv et rappeler à Papa que bébé a rdv tel jour et telle heure, s’y rendre) à la liste des courses adaptée à toute la famille (avec les intolérances alimentaires de petit loup ça devient un véritable casse-tête), à racheter des vêtements pour babi chou très très régulièrement , aux factures à payer avant l’échéance, au niveau des couches bébé qui flirte régulièrement avec zéro si je ne m’y intéresse pas, au traitement que prend petit loup (le récupérer en pharmacie, le faire prescrire à nouveau, le donner!!). ça c’est sans compter que je suis en permanence en train de réfléchir au repas suivant (faut que ce soit équilibré, adapté pour un bébé, que ce ne soit pas tout le temps la même chose, que ça ne comporte pas une liste d’ingrédients à rallonge, que ça plaise!) ou à tout ce qu’il y a à faire à la maison (J’ai actuellement 2 corbeilles de linge pleines à craquer à plier, un sol dans un état douteux, une salle de bains à ranger après le tsunami du bain de petit loup, des papiers à trier, notre repas sur le feu, les jouets à ranger). Papa il le fait tout ça, aucun problème. Mais Est-ce qu’il y pense? Humm, je suis dubitative…

Bon je me suis saoulée moi-même. Et j’ai dû vous saouler aussi ahah! Je vous comprends! Cela dit, ça vous donne un petit aperçu de comment ça fume dans ma petite tête. Et je suis certaine que c’est pareil pour vous les mamans.

Papa Trouille, c’est un super papa. Et il ne rechigne jamais à la tâche. Si je lui demande quelque chose, souvent il va le faire. Et de bon cœur en plus! Il est là le hic. Je dois lui DEMANDER de faire les choses. Il n’y PENSE tout simplement PAS. « Je fais quoi à manger à petit loup? » « On a besoin de quoi au niveau des courses? » « Qu’est ce qu’il reste à faire? »  « Où sont ses pyjamas? » Discours typique.

Oui je sais, ne pas faire d’une exception la règle. Y a très certainement dans ce monde des papas qui pensent à tout (espèce rare et/ou en voie de disparition à mon humble avis huhu) mais globalement quand même, maman c’est clairement le cerveau du foyer.  Un cerveau qui fume constamment!

Alors je m’adresse maintenant à vous les papas,  quand votre conjointe/épouse/copine vous dit qu’elle est fatiguée, ne prenez pas ça à la légère. . On ne peut pas vous demander de changer du tout au tout. Non. Juste de reconnaître que votre conjointe/épouse/copine est lassée de son esprit constamment sur le qui-vive et surtout, surtout qu’elle a le droit d’en avoir ras-le-bol. De devoir penser à tout, tout le temps, sans arrêt. Merci!

2 réflexions sur « Penser à tout, tout le temps, une affaire de Maman? »

  1. mais tellement. la même ici.
    courage !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close