La vie avec notre BABI…Tout un défi!

10712784-818112391543483-3582656769027860172-n

« Ah vous avez enfin compris qu’un bébé c’était très demandant et que ça pleurait? »

On a entendu cette phrase des dizaines et des dizaines de fois. Sans exagérer.

Alors on a longtemps pensé – à tord – que nous n’étions pas de bons parents. On a longtemps douté – à tord encore – de nos compétences parentales.

Non, ce n’est pas ça. Nous sommes juste les heureux parents (comprendre ici heureux mais fatigués) d’un merveilleux petit B.AB.I. , un bébé aux besoins intenses.

Dès ses premières semaines de vie, notre joli garçon a balayé d’un seul trait toutes les idées que l’on pouvait se faire au sujet des bébés et de la parentalité. On vit depuis sa naissance en permanence sur des montagnes russes, oscillant entre joies immenses et découragement extrême.

Je n’aime pas qu’on colle des étiquettes aux gens et encore moins aux personnes que j’aime mais lorsqu’on a pu mettre un mot sur le tempérament de notre enfant, on a ressenti comme un soulagement Papa et moi. Se dire que nous n’étions pas fous et surtout que nous n’étions pas seuls à ressentir cet épuisement. N’ayons pas peur des mots. É-pui-se-ment.

Intense.

Le mot est vraiment très bien choisi. ça résume parfaitement notre vie de parents. ça résume parfaitement les comportements et attitudes de notre babi-chou.

Je vous explique depuis le début de l’article qu’on a un bébé aux besoins intenses. Ok c’est cool, mais ça se traduit comment concrètement? Qu’est ce qu’on entend par intense?

Un BABI c’est un bébé qui les premiers mois de sa vie, refuse de vivre ailleurs que dans vos bras ou accroché à votre sein. Je ne compte plus les journées où je n’avais même pas le temps de me doucher, de manger ou même de boire un café en entier. Et pourquoi? Parce que si tu osais le poser, il huuuuuuuurlait, comme si on le brûlait vif. Et comme toute maman qui se respecte, tu ne peux pas laisser ton enfant hurler. ça te tord trop les tripes. Après avoir passé plusieurs journées sale, moche et le ventre vide, je me suis fais deux nouveaux amis: l’écharpe de portage et le porte-bébé. Le porte-bébé est d’ailleurs notre meilleur ami en ce moment à Papa et moi! J’allaite toujours notre fils à bientôt un an parce que j’aime ça d’abord mais aussi parce que le sein c’est sa vie!! C’est un téteur compulsif ahah. Je ne veux même pas penser au moment où je devrais le sevrer… (si j’y arrive un jour!)

Un BABI, c’est un bébé qui ne supporte aucune contrariété. Tout est potentiellement source de crises. On ne parle pas d’un bébé qui chouine là, on parle d’un bébé qui se débat et crie pour un simple changement de couches, qui hurle en voiture, qui se la joue façon « l’exorciste » quand tu oses le coucher dans son lit… J’exagère à peine!  C’est moins le cas aujourd’hui, mais pour vous donner un exemple, on stressait à chaque feu rouge en voiture. Dès qu’on descendait en dessous de 30km/h, babi-chou se mettait à hurler. Non non, ce n’est pas une blague!

Un BABI, c’est un bébé qui ressent tout puissance 10. Puissance 1000. Vous connaissez la série TV « The Sentinel »? Ben notre Babi-chou a surement été de sa lignée dans une autre vie ahah! Ses sens sont décuplés. Une odeur un peu trop forte et il pleure. Un peu trop de bruit, il pleure aussi. Une lumière un peu trop vive? C’est le drame! Je me rappelle d’une fois où nous nous étions retrouvé dans un ascenseur avec un homme qui sentait vraiment mauvais. Ben je peux vous dire qu’avant même que l’odeur atteigne nos narines, notre petit loup était déjà en train de hurler!

Un BABI, c’est un bébé qui n’est pas du tout ami avec le sommeil. Mais pas du tout du tout. Vraiment pas du tout. Un bébé qui même s’il est épuisé, va combattre le sommeil comme si sa vie en dépendait. Un bébé qui se réveille hyper fréquemment la nuit. Je parle d’ailleurs des nuits de bébé doudou dans un autre article (Si ça t’intéresse c’est par ici que ça se passe). En ce moment, notre babi-chou se réveille aux 20 minutes tant qu’on ne se couche pas près de lui. Il n’a pas faim, n’a pas soif, sa couche est propre et il ne souffre d’aucune douleur. Non non, il vit juste l’angoisse de séparation comme tout bon BABI. Intensément.

Un BABI, c’est aussi un bébé hyper attachant, très vif, très curieux, sensible et tonique. Un bébé qui vous montre toute sa palette d’émotions sans filtre. Qui vous montre son amour pour vous comme aucun autre bébé le ferait. A peine sortis de la maternité, nous avions remarqué à quel point notre fils était éveillé. Il avait déjà un regard super intense! Comme s’il était déjà lucide sur tout ce qui l’entourait. A 3 mois, il tenait déjà debout (avec un support dans le dos bien évidemment) et maintenant à bientôt un an, c’est un hyperactif. Il ne se pose jamais!

Un BABI, c’est un bébé imprévisible et plein de paradoxes. Ce qui fonctionne un jour, ne fonctionne plus le lendemain. T’as trouvé un moyen d’endormir ton babi? Coooool! Ah ben zut…aujourd’hui ça ne marche plus!  Ton babi adore se faire porter? Ah oui mais attention, faut pas trop que tu le colles non plus! Il faut sans cesse trouver de nouvelles parades.

La bonne nouvelle, c’est qu’en général, un BABI devient un peu moins intense dès lors qu’il commence à gagner en autonomie, c’est à dire lorsqu’il commence à se déplacer seul. C’est très vrai pour notre petit coco! Il fait sa petite vie ahah! Il devient moins intense en tout, sauf au niveau du sommeil… (Et c’est toujours un bébé sangsue ahah!)

Pfffioouu!! Rien qu’en lisant tout ça, je suis sûre que vous êtes épuisés! Ben voilà, vous ressentez un tout petit peu ce que l’on vit au quotidien.

En écrivant cet article, on ne cherche pas à se faire plaindre ou à nous faire dire « waaaaaah ce que vous êtes courageux!! » (même si de temps en temps ça ne nous déplairait pas hihi) mais on souhaite juste vous dépeindre notre réalité. Vous faire comprendre pourquoi parfois, on préfère s’isoler, pourquoi on refuse les sorties, pourquoi on est aussi stressés. On ne veut pas entendre « Vous allez vous faire bouffer par votre enfant » (Et on l’a entendu celle-là aussi!) Non. A la place, vous pourriez nous donner une tape dans le dos et nous dire « t’as besoin d’un coup de main? »ou bien « ça vous dirait une sortie en amoureux pour souffler un peu? » On ne veut pas de conseils (à part si ça vient de parents de BABI) on veut juste une main tendue pour nous aider à traverser la tempête!

Je vous rassure de suite: on est épuisés oui, mais on adore notre BABI comme il est.

Nous l’aimons.

Intensément. 

 

 

 

 

 

 

5 réflexions sur « La vie avec notre BABI…Tout un défi! »

  1. Exactement pareil chez nous et c’est vraiment dur dur dur.
    Notre little Girls râle, chouine, pleur vraiment tout le temps…
    Mais les câlins sont tout aussi intense et elle nous fait aussi beaucoup de bisous.17mois toujours allaitée ! Une vraie tetouilleuse 😂

    Aimé par 1 personne

    1. Vous n’êtes pas seule! Courage! Il en faut avec nos petits BABIS!

      J'aime

  2. Moi aussi j’ai un baby babi!
    (Et c’est notre deuxième babi… Mais pas habitués pour autant 😅)

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close